Désinfecter? Oui, mais pas que!

Solutions alternatives à la désinfection

Un environnement propre et hygiénique sans stress

Certaines entreprises ont déjà repris leurs activités totalement ou partiellement, d’autres préparent leur reprise. Comment allez-vous gérer l’hygiène de vos espaces de travail au mieux? Vous pourriez prendre la décision de tout désinfecter, mais est-ce bien nécessaire? Comment allez-vous optimaliser la qualité du nettoyage, tout en minimisant les risques pour votre personnel et pour l’environnement ainsi que l’impact lié aux opérations de nettoyage ? Voici quelques pistes.

Une désinfection réfléchie

Vous vous demandez peut-être pourquoi on ne conseille pas de tout désinfecter? Il faut savoir que la désinfection a des défauts. Si elle n’est pas faite selon les directives préconisées par le fabricant, elle n’a aucun sens. Aussi, les matières désinfectantes ont souvent un impact sur la santé des utilisateurs et notre environnement, il est donc conseillé de les utiliser avec précaution et modération.
Comme le confinement dure depuis plusieurs semaines, très souvent la période de fermeture de vos locaux a dépassé très largement la durée de vie du virus sur les différents types de matières. Votre activité était-elle à l’arrêt complet et ce depuis le début ? Alors la désinfection des locaux avant la reprise ne servira absolument à rien. Le virus n’est déjà plus actif, il n’est plus présent sur votre site. Un simple nettoyage suffira. Par contre, si votre structure est restée utilisée ne fut-ce que partiellement lors du confinement, alors il est potentiellement intéressant de songer à une désinfection réfléchie. N’oubliez pas qu’une désinfection n’a que de sens que lorsqu’elle suit un nettoyage bien effectué.

Source: étude de la Ruhr University (Allemagne) - Journal of Hospital Infection.  

Un plan d’action sur mesure

Chaque lieu a ses propres points d’attention au niveau de la transmission de potentiels agents pathogènes. Faire un relevé de tous les points de contact et zones critiques quant à la transmission possible d’un virus ou autre agent infectieux est nécessaire.

Désinfecter en alternance

Le fait d’alterner entre un nettoyant et un nettoyant-désinfectant a plusieurs avantages. Un nettoyant-désinfectant est souvent un peu moins puissant en détergence. S’il est utilisé sans interruption, un film pourrait se former et provoquer l’encrassement. Une alternance augmente donc l’efficacité du nettoyage tout en réduisant les risques d’une toxicité pour l’utilisateur, car, ne l’oublions pas, souvent un désinfectant présente plus de risque qu’un nettoyant.

Saviez-vous qu’un simple nettoyage bien effectué, n’enlève pas uniquement la saleté, mais élimine également jusqu’à 80% des micro-organismes présents sur une surface ?

La périodicité de cette alternance est à déterminer selon le type de zones à nettoyer et selon les consignes en vigueur dans votre secteur. A noter également que l’alternance vous permet d’utiliser des nettoyants écologiques avec plus de parfum ou avec un parfum plus rémanent, des nettoyants enzymatiques ou encore des nettoyants probiotiques (voir plus loin dans cet article). Nous sommes là pour vous aider à faire le bon choix! (insérer lien CTA)

La puissance du savon

L’eau et le savon sont plus efficaces que les produits sans eau pour éliminer la saleté et les micro-organismes des mains. Quand la désinfection n’est pas obligatoire, les savons sont donc une excellente alternative. D’ailleurs, l’utilisation du savon pour le lavage des mains est une des recommandations de l’organisation Mondiale de Santé (OMS) pour lutter contre le Covid-19. Des études ont montré que le lavage des mains est suffisant, voir meilleur que l’utilisation de gels hydro alcooliques. Il est donc recommandé de préférer le lavage des mains avec un savon. Ceci est valable pour les savons mains, mais également pour les nettoyants savonneux, qui s’avèrent être excellents pour débarasser les sols et surfaces de toutes salissures.

Dans ce cadre il est utile de rappeler comment effectuer un bon lavage des mains:

Le lavage des mains – Comment?

Protéger avec des bactéries

Après une désinfection efficace, une surface est « libérée » de toute vie microbienne. Ce qui veut dire que les microbes ont le libre jeu. La première bactérie arrivée est la première servie! Ainsi sur une surface désinfectée, une recontamination est plus rapide et la désinfection est très vite oubliée.

Il y a moyen de protéger les surfaces avec de bonnes bactéries, également appelées ‘probiotiques’. Le nettoyage probiotique est en réalité une gestion microbienne, qui vise un équilibre sain entre les bactéries, afin de réduire le risque que posent les bactéries nocives.

Est-ce que la gestion microbienne rend toute désinfection superflue? Non. Les deux sont complémentaires, le nettoyage probiotique permet de diminuer le risque de re-contamination entre deux désinfections.

Fort de 25 ans d’expertise en la matière, Pollet a pu développer des nettoyants probiotiques qui protègent réellement, la gamme PolVita. Le double avantage de l’utilisation de nettoyants probiotiques protecteurs est que les risques de résistances bactériennes sont nuls et qu’une microflore saine est appliquée sur la surface. La partie nettoyante élimine la pollution quotidienne et les bactéries probiotiques garantissent que les bactéries « nocives » n’ont aucune chance de se développer sur la surface.

Des tests dans des laboratoires indépendants ont démontrés que les bactéries bénéfiques continuent à faire leur travail pendant au moins 5 jours après le nettoyage. Donc contrairement à la désinfection, les probiotiques protecteurs des nettoyants PolVita ont bien une action prolongée dans le temps, et donc une protection qui dure.

Même si la protection Polvita est essentiellement contre des bactéries indésirables, il y a des arguments qui stipulent que l’utilisation des probiotiques aiderait également dans le contexte de la lutte contre les virus, et ce de deux façons . La première est l’augmentation de l’immunité contre les bactéries mais également contre les virus (ceci est observé quand on prend des probiotiques par voir orale). La deuxième est la production de substances antivirales par les bactéries probiotiques.

Offrez-vous l’embarras du choix

Comme vous l’aurez compris, il y a beaucoup de pistes envisageables afin de maîtriser le risque d’infection dans vos lieux de travail tout en garantissant une hygiène maximale et en préservant la santé de vos collaborateurs et notre environnement. Pour un conseil sur mesure, faites appel à nos experts. Nous vous aidons volontiers à mettre sur pied un plan d’action qui convient à votre site!